Nouvelles parentalités

 In Non classé

Jean-Claude REFFRAY et Martine RIBET
Mathilde RIBET, Alison et Lorène REFFRAY.
Delphine CASORA et ses enfants Angélique, Faustine, Théotime CASORLA
Séparations, recompositions, unions, désunions, rien ne se fait facilement. Equilibres mis à mal, aspirations contrées, rythmes quotidiens interrompus, chaos. Recherche de terrains communs, de centres d’intérêts, devoir de composer aujourd’hui avec des différences d‘âges qui comptent, et, qui si l’on n’est vigilent finissent par éloigner. Effroi. Chacun s’arrange de ses douleurs et de ses blessures, chacun apporte à sa part intime, ses attentes, ses regrets et ses envies. Molécules d’un atome éclaté, en recomposition. Jean-Claude aime cette anecdote que signe le destin et qui souligne sa paternité : Delphine l’aînée de ses filles, issue d’un premier mariage – aujourd’hui maman de trois enfants – naît en 68 le jour de la Saint Delphine, les jumelles Alison et Lorène, issues d’une deuxième union, naissent en 85, le jour de la Saint Jean, et Mathilde, la cadette, qu’il adopte à Tahiti, avec Martine sa compagne, naît le 26 novembre 95, jour de la Saint Claude. Points d’ancrage. Comportements d’un nouveau jour, habitudes qui s’installent, relations qui vont s’allégeant. Personnalités différentes, attentives, à l’écoute les unes des autres, empreintes de bonnes volontés, vouées au respect d’un homme. s’aiment.

Articles récents

Laissez un commentaire

Tapez votre recherche et cliquez sur Entrez